« J’ai été dépouillé de mon email universitaire, de ma page personnelle de contact qui comportait la liste de tous mes travaux, projets en cours ou passés. Tout a disparu. Le public, les collègues, parfois mêmes des collaborateurs proches à l’étranger ne savent pas comment me contacter »

Jean D.
Professeur émérite

« Je suis très heureuse que l’équipe de Science Forever aie compris la nécessité des chercheurs à la retraite (en Belgique dans mon cas) de garder une visibilité internationale. Il existe certains services comme (…) mais rien comme science forever car ils comprennent les besoins réels de chercheurs et ne sont pas juste un site pseudo-académique ou une agence de com. Je voulais posséder mon propre site web (que nul ne puisse me le retirer arbitrairement) et être à même de faire les changements de moi-même, pour continuer de présenter les résultats de mes recherches en un endroit que tous mes collègues et futurs collègues puissent consulter à loisir. »

Caroline J.
(ex-) Professeure ordinaire

« Directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études (sciences historiques et philologiques), en retraite depuis 2008, je ne suis plus émérite (l’éméritat dans cette institution dure trois ans et n’est pas renouvelable) et ne peux plus donc publier mon rapport annuel d’activité, qui maintenait mes liens avec la communauté érudite. Je remercie Alexandre Mitchell de m’avoir poussée avec tact et insistance à ouvrir un site officiel ; je le remercie pour la qualité du résultat qu’il a obtenu. J’aime à croire que ce site sera un lieu de retrouvailles et de rencontres. »

Danielle G.
(ex-) Directeur d’études